top of page
ftmo_link.png
  • Photo du rédacteurMatt

Après la chute de MyForexFunds, quel avenir pour les prop firms?

Dernière mise à jour : 4 sept.

Il y a des posts que je n'aime pas du tout faire et celui-ci en fait partie. Le 31 aout dernier, MyForexFunds par la voix de son PDG et actionnaire unique Murtuza Kazmi a annoncé cesser temporairement ses activités car ses comptes bancaires ont été gelés sans avertissement à la suite d'une enquête diligentée par l'OSC (Canada) et la CFTC (États-Unis), les gendarmes des marchés financiers.

Il est reproché à MFF de mentir sur ses activités et sur la vraie nature de son activité. En somme, MFF n'investit pas vraiment d'argent sur les marchés financiers et agit à la fois comme broker et fournisseur de liquidité. En gros, MFF se sert des revenus des challenges pour payer les profits générés par les traders rentables dans une sorte de pyramide de Ponzi. (Plus de détails dans la video plus bas)


Les prop firms sont de plus en plus nombreuses aujourd'hui et le document qui a fuité confirme l'aspect lucratif de cette activité qui a permis à MFF de générer plus de 172M$ de profits entre novembre 2021 et aujourd'hui. Nul doute que d'autres enquêtes sont en cours actuellement concernant d'autres prop firms basées en Amérique du nord. Difficile de dire pour l'heure si MFF est la seule concernée et si les autres respectent les règles. En tous cas il est clair que des milliers de client sont aujourd'hui dans l'attente de la suite des événements, moi premier. J'étais financé à hauteur de 400K chez MFF et bon nombre de personnes qui me suivent étaient soient financées soient en train de passer un challenge chez eux. Bref, il faudrait qu'on puisse récupérer notre argent !


Mais alors, qu'en est-il des autres prop firms? FTMO a communiqué rapidement dans un billet sur son blog racontant l'histoire de sa création en 2015. D'ailleurs, FTMO a été un temps placée sur liste noire par l'AMF puis retirée après avoir plaidé sa cause. On pourrait donc dire que cette prop firm basée en Europe apporte des gages de confiance.

Pour le reste, la réalité des choses est que toutes les prop firms nord-américaines sont sur le grill. Il sera intéressant de voir comment elles vont communiquer dans les prochains jours. Je pense notamment à E8 Funding et SurgeTrader. Cette action a le mérite de donner de la transparence sur le fonctionnement réel des prop firms. Le fait que MFF soit profitable sans avoir besoin de placer les fonds sur les marchés financiers montre que le système est plus proche du casino que du Ponzi.

Il faudra voir si les prop firms accepteront de jouer le jeu de la transparence ou si elles décideront de ne pas s'y plier et peut être domicilier leur activité dans des pays beaucoup plus souples sur la règlementation.


Dans tous les cas, les prop firms ont montré qu'elles étaient profitables et qu'elles respectaient leurs engagements dans le paiement des commissions aux clients générant des profits. Je pense que cette activité doit être mieux encadrée mais certainement pas interdite.





0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page